Zionskirken 1779 ILULISAT

Ceci n’est en rien un carnet de voyage, juste un retour , quelques photos, quelques infos pour ceux que cette destination tenterait…

LOGISTIQUE :

Nous sommes passés pour l’agence 66°Nord. Comme son nom l’indique, son orientation, l’arctique, l’antarctique, les pays nordiques. Accueil et disponibilité téléphonique agréable. Elle propose différentes destinations modulables en fonction de nos souhaits, s’occupe de la planification du séjour : Réservation aller/retour entre Paris- Kangerlusuaq, les transferts internes avion ou ferry, ainsi que l’hébergement en différents lieux. Les activités restent à notre charge, relativement chères mais pour certaines à faire ( on ne va pas tous les jours au Groenland)

Pour une première au Groenland, sans repères, la formule est sympa. Au jour d’aujourd’hui, avec un peu de temps et quelques infos en poche on pourrait se lancer.

Circuit validé: Arrivée Kangerlussuaq, vol interieur pour Sisimiut (30 mn), ferry (1 nuit) pour Illulissat. Retour Kangerlussuaq en vol interne (45 mn)

A savoir : 

Moyens de transport: En dehors des villes, il n’y a pas de route, excepté quelques pistes en sortie de villes menant à des hameaux. Les principaux moyens de transports sont l’avion, le bateau, et l’hélicoptère, voire les chiens de traîneaux l’hiver dans certaines régions. Les vols internes Air Greenland sont relativement nombreux ( plusieurs par jours ) mais souvent pleins donc à réserver par avance  !

Décalage horaire avec la France: -4h , été sans nuit  ( pas de volet ), 2 h du matin grand ciel bleu et soleil ! De quoi y perdre ses repères pendant quelques jours avant que la fatigue ne remette un d’ordre à tout cela. Un œil sur la montre histoire de ne pas divaguer, hum ! en pleine nuit…envoûtée par les icebergs …

Coté argent:  Quoique autonome depuis 2009 (parlement, gouvernement, fonction publique propre), leur chef d’état reste la reine Margrethe II du Danemark. Celui-ci est dans l’Europe mais pas dans l’euro… donc couronne danoise (DK) oblige ! On trouve des distributeurs  dans les « grandes villes » , Nuuk, Aeroport Kangerlusuaq, Sisimiut, Iluisat. Facile de payer par carte dans les super marche ou les quelques boutiques d’artisanat (hyper cher) que vous croiserez… A vrai dire pas vraiment l’occasion de passer par le liquide.

Flore: pas de végétation au delà d’un mètre et encore uniquement dans le sud. Sinon ce qu’on appelle la Toundra composée de :P1100868 Pavot artique / Saxifrage à feuille opposées / Épilobe à feuilles larges/Saule arctique/ Bouleau nain/ Aulne / Angélique/P1100693Linaigrette/Arnica/Ledon des marais ou romarin sauvage/Rumex/Cassiope tétragone/ Prêle des champs/ Orchidées.

Histoire de moustiques, parfois de belles bêtes… : les zones infestées sont variables géographiquement et localement en fonction de la zone traversée, point d’eau à proximité ou non. Stratégie envisageable…modulable !

–> Quand on arrive encore à y voir clair, quand quelques revers de main suffisent à repousser l’agresseur, on peut en rester à la formule locale, cutanée.

Petite recette préventive à base d’huiles essentielles (n’oublions pas, je suis naturopathe): Sur une base de 40ml d’huile végétale ( avocat, jojoba,pépin de raisin) + 40gttes HE Eucalyptus Citronnée + 30 gttes HE Geranium+ 30 gttes HE lavande. Incorporer la préparation à du gel d’Aloe véra dans un pot (plus pratique en voyage). En cas de piqûre, certains moustiques étant plus motivés que d’autres…appliquer directement de HE de lavande Aspic, calme les démangeaisons et stoppe l’inflammation pour les personnes réactives ( mon cas!), renouveler plusieurs fois / jour.

Quand, de quelques uns, on passe à la multiplication des pains, oups des moustiques, que l’offensive généralisée est lancée, l’heure de la retraite sonne : la moustiquaire de visage ( toujours à portée de main).P1100878 Et vous voila, telle une veuve drapée avançant sur le sentier, saluant d’un sourire complice d’autres veufs ou veuves .

 

Kangerlusuaq (2 nuits)

Pas vraiment une ville, la porte d’entrée du Groenland. 500 âmes éparpillées autour de l’aéroport, une ancienne base militaire américaine (point de jonction stratégique ( ravitaillement) entre les US et l’Europe. Concédée à Air Greenland en 1960.

Hébergement: A 2 km de l’aéroport, Auberge Old Camp : 82 places en 12 chambres. Petit lodge simple établi dans les anciens locaux de l’armée américaine. Style auberge de jeunesse, propre, possibilité de faire sa cuisine, sanitaires non privatifs impeccables. Service navette ( vieux bus scolaire québécois) entre le lodge et l’aéroport. En général il attend l’arrivée du seul avion de la journée en provenance de Copenhagen (9h30), att pas de signe distinctif, se renseigner auprès du chauffeur. P1100757P1100613

Prix raisonnable, petit    déjeuner inclus à volonté.

P1100673
Old Camp

 

Plus « classe »: Artic Lodge ( attention mode… Kangerlussuaq), plus cher.

–> Un petit super marche au sortir de l’aéroport, on y trouve de tout,  du Nutella à la crème Nivéa… ( et oui!) Les prix quoique plus chers que chez nous restent abordables. Alors pas de panique côté alimentaire !

–> A voir : le  musée , implanté dans les anciens locaux de commandement de US Air Force. On est accueilli par un charmant vieux monsieur qui propose le thé. Un musée d’une autre époque, figé dans un temps  n’appartenant plus qu’à l’histoire, mais riche en photos et documents concernant cette période  importante du Groenland. Prix d’entrée à ce jour : 75 dk.

P1100739
Inlandsis

–> Promenade vers Inlandsis, immense calotte glaciaire  recouvrant 85% du Groenland (plus de 3 km de profondeur en son point extrême): 3 possibilités s’offrent à vous. Pour les plus courageux, le VTT, compter 5 bonnes heures de pistes avec des passages sablonneux…P1100745 L’autre solution, l’agence locale « Arctic Circle » un beau circuit en 4X4 de 5 H jusqu’à l’Ice cap. Compter 600 Dk par pers. A pied, possible mais compter deux jours en free land total. Poser le pied sur l’Inlandsis est quelque chose d’assez grandiose, une mer de glace à perte de vue…la sensation de vivre l’infiniment petit.

–> Randonnée : possibilité de rejoindre Sisimiut ( bord de mer) à pied. Compter deux semaines en autonomie complète. Aucun ravitaillement possible dans un environnement hostile entre lacs et toundra, végétation basse et pauvre composée de mousse et d’herbes, voire quelques variétés de bouleau bonzaï. Donc vigilance et boussole  .

Sisimiut (2 nuits)

30 minutes de vol depuis Kangerlusuaq, un survol magnifique sur un paysage lunaire de toundra aride et de lacs. 30 mn , les yeux rivés au hublot. Arrivée sur un adorable petit aéroport de bord de mer digne d’une maison de poupée.

P1100858Sisimuit, coquette petite ville  avec ses maisons aux couleurs multicolores comme posées sur les rochers. La plus septentrionale de la côte ouest dont le port est libre de glace toute l’année.  Population: 6024 âmes  y compris les villages environnants.

Coté emplettes : Le centre, enfin ce que l’on peut considéré comme centre se trouve sur le haut de la ville. Supermarché, banque, poste, sans oublier une adorable petite librairie bien achalandée ( tout en danois ou en Inuktitut ) . Disséminées de ci de là, quelques boutiques de vêtements en tout genre, n’hésitez pas à pousser les portes. Pour ceux qui chercheraient à ramener un peu d’âme inuit, c’est à dire l’artisanat typique de l’art Inuit reconnu : Le Tupilak. Créature spirituelle ou mythique invoquée par les chamanes inuits, sculptée dans les bois (andouiller) de rennes. Vous trouverez un bel échantillon d’œuvres d’artistes locaux, à l’étage d’une petite boutique multifonctionnelle. Une micro galerie entre tee shirt et botte en caoutchouc, tenue par un jeune danois passionné d’art Groenlandais. Compter entre 80 et 130 euros, œuvres signées et validées  » Art inuit »  . Si votre séjour ne passe pas par Nuuk, alors c’est à Sisimuit qu’il faut le prendre. Illuissat ne présente que peu d’art inuit ou beaucoup plus chers car plus touristique… (hum !!) . J’ai eu du nez !

On ne se bouscule pas dans les rues, quelques touristes de ci de là, sans plus.

A faire: deux randonnées à la sortie de Sisimuit , direction l’aéroport. 1 ) la Hard Route, 5/6 heures, terrain sportif voire zone exposée. 2) Palasip Qaqqaa, 3h, petite grimpette à travers une variété de saule nains…et airelles , beau point de vue a 360° sur la mer, le fjord, et la ville. Att partir à l’aventure surtout sans boussole est à ses risques, aucun sentier, toundra à perte de vue.

P1100819
Eglise 1775

A voir : un mouchoir de poche ! la première église de 1775 et le musée , ne pas louper la projection du film tourné dans les années 30 par Knud Rasmussen. On se rend compte de la propulsion de peuple Inuit.

 

 

P1100803